L’enfant qui ne veut plus aller chez l’autre parent



Votre fils ou votre fille ne veut plus aller chez sa mère ou son père. C’est la crise chaque fois que l’autre parent exerce ses droits d’accès. Devez-vous forcer votre enfant à voir l’autre parent ou devez-vous respecter sa volonté ?



Que faire si un enfant ne veut plus aller chez l’autre parent ?


   Le parent qui a la garde de l’enfant doit l’encourager le plus possible à voir l’autre parent. Si malgré ces encouragements, l’enfant refuse toujours d’y aller, il est alors sage de considérer :

 

• l’âge de l’enfant ; et

• ses motifs pour refuser d’aller avec l’autre parent.


   En principe, plus l’enfant est âgé, plus son opinion est un facteur à considérer. Cela ne veut pas dire qu’il faut toujours respecter le choix d’un enfant en âge de s’exprimer ou toujours ignorer ce que souhaite un jeune enfant. Dans tous les cas, il est important de découvrir pourquoi l’enfant réagit ainsi à la situation.



Respecter la volonté de l’enfant
 

   Si le parent gardien refuse de permettre à l’autre parent d’exercer ses droits d’accès prévus par jugement, il doit savoir qu’il s’expose à une poursuite pour outrage au tribunal et à une demande de l’autre parent pour faire changer la garde de l’enfant.

   Le parent gardien doit donc avoir des motifs sérieux pour refuser à l’autre parent d’avoir accès à l’enfant.

   Le parent gardien peut prendre l’initiative de faire une demande en justice pour faire changer la garde des enfants ou faire limiter, superviser ou annuler les droits d'accès de l'autre parent.



Cela permet de :

 

• se prémunir contre une éventuelle poursuite pour outrage au tribunal ;

• protéger l’enfant si sa santé ou sa sécurité est en danger quand il est avec l’autre parent ;

• ne pas faire perdurer une situation qui va à l’encontre de l’intérêt de l’enfant ;

• faire respecter les désirs d’un enfant plus âgé et mature.



Trouver une solution ensemble


   Idéalement, les parents vont trouver une solution ensemble afin que la situation de l’enfant se stabilise et que ce dernier décide par lui-même de voir son parent.

   Peut-être que l’enfant a besoin de l’encadrement par un professionnel pour l’aider à surmonter les difficultés qu’il a par rapport à la rupture de ses parents ? Peut-être que les droits d’accès dans le jugement ne cadrent plus avec sa situation actuelle ?

   Les parents sont libres de modifier ensemble les droits d’accès pour qu’ils satisfassent les nouveaux besoins de l’enfant. Ils peuvent mettre le tout dans une entente et faire une demande en justice pour que cette entente devienne un jugement.



source : educaloi.qc.ca


 

Page suivante

Page d'accueil


 

Page 1     Un enfant   André A. Bernier

Page 2     Une éducation qui commence avant la naissance   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 3     Lettre ouverte à tous les « méchants parents »   Stéphanie Charjoj-Auchere

Page 4     
Nos enfants   Shakti Gawain

Page 5     
Choisir d'avoir des enfants   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 6     
Éduquer au renoncement et à la réceptivité   Placide Gaboury

Page 7     
Les enfants sont des miroirs   Shakti Gawain 

Page 8     
Rachel   Céline Galipeau

Page 9     
Comment éduquer son enfant   Robert Bélanger

Page 10   
Quelques principes de programmation mentale   Jacqueline Aubry

Page 11   
L'éducation de l'enfant à la lumière de la science spirituelle   Rudolf Steiner

Page 12   Les enfants « cristal »   Aurélie Pech

 

Table des matières complète de ce site


Autres sites web d'André A. Bernier


 


 

 23  




Créer un site
Créer un site