Ma fille, mon professeur

 
 
   Chaque jour, les enfants nous apprennent quelque chose. C'est ce que m'a appris mon expérience de parent. Même que, parfois, les choses que m'enseigne ma fille m'étonnent.

   Quand elle avait six mois, Marissa passait son temps les yeux levés vers le ciel. En faisant comme elle, j'ai découvert la magie des feuilles qui dansent dans les arbres et la taille impressionnante des avions à réaction.

   À huit mois, elle regardait sans cesse le sol. En faisant comme elle, j'ai appris que chaque caillou est différent, que les fissures des trottoirs forment des motifs complexes et que l'herbe peut prendre d'innombrables nuances de vert.

   Puis, à onze mois, Marissa a commencé à dire « Wow ! » Elle prononçait ce mot devant tout ce qui était nouveau et merveilleux à ses yeux, par exemple devant la grosse boîte de jouets qu'elle repérait chez le pédiatre, ou alors devant l'accumulation des nuages avant l'orage. Pour les choses qui l'impressionnait réellement, comme un vent froid sur son visage ou des outardes qui passent en formation au-dessus de sa tête, elle lâchait un « Oh, wow ! »

   Puis il y avait le « Wow » ultime, celui qu'elle articulait sans émettre le moindre son, réservé aux événements incroyables pour elle, par exemple un coucher de soleil sur le lac au terme d'une magnifique journée, ou un feu d'artifices illuminant le ciel d'été.

   Marissa m'a aussi enseigné plusieurs façons de dire « Je t'aime ». Une fois, par exemple, quand elle avait quatorze mois, elle a prononcé clairement ces mots : collée contre moi, sa tête enfouie dans mon cou, elle a dit « contente » en poussant un soupir de satisfaction. Une autre fois (durant cette étonnante période du non que traversent les enfants de deux ans), elle a pointé du doight la photo d'un superbe mannequin en page couverture d'un magazine et elle a dit : « C'est toi, maman ? »

   Plus récemment, ma fille, qui a maintenant trois ans, est entrée dans la cuisine pendant que je rangeais la vaisselle du souper : « Je peux t'aider , maman ? » Peu de temps après, elle a posé sa main sur mon bras et a dit : « Maman, si tu étais petite, nous serions amies. »

   Dans des moments pareils, tout ce que j'arrive à dire, c'est « Oh, wow ! 
»


Janet S. Meyer




Page suivante

Page d'accueil


 
 

Page 1     Un enfant   André A. Bernier

Page 2     
Une éducation qui commence avant la naissance   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 3     
Lettre ouverte à tous les « méchants parents »   Stéphanie Charjoj-Auchere

Page 4     
Nos enfants   Shakti Gawain

Page 5     
Choisir d'avoir des enfants   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 6     
Éduquer au renoncement et à la réceptivité   Placide Gaboury

Page 7     
Les enfants sont des miroirs   Shakti Gawain 

Page 8     
Rachel   Céline Galipeau

Page 9     
Comment éduquer son enfant   Robert Bélanger

Page 10   
Quelques principes de programmation mentale   Jacqueline Aubry

Page 11   
L'éducation de l'enfant à la lumière de la science spirituelle   Rudolf Steiner

Page 12   
Les enfants « cristal »   Aurélie Pech
 

Table des matières complète de ce site


Autres sites web d'André A. Bernier

  
 


 

 44 




Créer un site
Créer un site